Rétrospective 04 : Skull Disco

- Klave -

– Klave –

Derrière Skull Disco se cache Appleblim et Shackleton, deux amis de longue date qui comme beaucoup d’acteurs de la scène se retrouvaient dans la petite cave mal éclairée du Plastic People pour les soirées FWD>> organisées par le crew Ammunition. Pour cet épisode, retour à Bristol pour l’un des labels les plus singuliers du mouvement.

Musicien depuis de nombreuses années, c’est en 2003 que Shackleton commence à produire sur son ordinateur. Ce fan de Post-Punk mélange les atmosphères et les genres sans jamais se poser de contraintes et son premier titre Stalker en est la meilleure preuve : sortie en 2004 sur Mordant Music, le titre est à mi chemin entre Grime, Breakbeat, Dub et musique expérimentale. Quelques mois plus tard le titre est sélectionné par Rough Trade (gros label anglais connu notamment pour sa boutique de disques à Londres) dans leurs titres préférés de l’année et l’artiste se rend compte qu’il existe un public pour ce style de musique.

En 2005, au retour d’un concert organisé par Appleblim, les deux artistes finissent la soirée ensemble pour se partager les sons sur lesquels ils ont récemment travaillés. Motivés par le récent succès de Shackleton et leur envie d’apporter leur contribution au mouvement FWD>>, Skull Disco voit le jour avec un premier vinyle (12′)’.

- Zeke Clough -

D’un côté Shackleton finance le projet et de l’autre Appleblim qui sort tout juste d’études de technicien du son s’occupe de la promotion. S’en suivra rapidement des soirées du même nom organisées à Londres avec un succès relatif. La partie graphique est assurée par Zeke Clough, un ami d’enfance de Shackleton qui travaillait déjà avec lui quand il s’occupait d’un fanzine de punk de nombreuses années plus tôt. Il ne fait aucun doute que son coup de crayon si particulier a contribué au succès du label.

A partir de là, Skull Disco gagne progressivement en notoriété et les sorties s’enchainent. Jusqu’en 2008, 10 vinyles seront pressés et des artistes tels que GateKeeper, Peverelist, Ramadanman ou Geiom viendront apporter leur touche via des remixes ou des collaborations. Progressivement les titres se rapprocheront des 140 bpm tout simplement pour pouvoir être joués par leurs pairs mais ne perdront jamais le style si particulier de leurs premières années.

L’aventure s’arrête finalement pour raisons personnelles et divergences de point de vue entre les deux artistes. Ils en profiteront pour réunir tout les titres sur deux albums d’une qualité exceptionnelle et d’une cohérence rare pour une compilation.

A la suite de cela, Shackleton et Appleblim prendront des chemins différents et signeront sur de nombreux labels – Hotflush, Crosstown Rebels, Immerse Records, Berkane Sol et j’en passe – avant de monter le leur : Appleblim monte Apple Pips en 2008 et Shackleton monte Woe To The Septic Heart! En 2010.

D’une influence certaine pour des labels tels que Hemlock, Hessle audio ou Osiris Musik UK, Skull Disco aura su marquer le début du mouvement Dubstep avant même qu’on lui attribue un nom. Comme toujours nous vous avons préparé un petit mix de nos chansons favorites du label, à retrouver juste après.

Tracklist :

  • Shackleton – Blood On My Hands
  • Shackleton – Tin Foil Sky
  • Shackleton – New Dawn
  • Shackleton – Short Wave
  • Appleblim & Peverelist – Circling
  • Shackleton – Short Wave (Pole Remix)
  • Shackleton – You Bring Me Down
azalea-ssgc-skull-disco-retrospective-klave-01

– Klave –

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.